Cinzia Bertolin

 

A propos de moi…

  • Profession : avocate
  • Age : 34 ans
  • Affiliation : MR

Mes matières de prédilection

  • Culture et sport
  • Aide aux personnes
  • Santé
  • Environnement

L’interview…

Cinzia, qu’est-ce qui t’a poussée à t’investir en politique ?

Je me suis toujours intéressée à la politique et plus particulièrement à celle de ma commune. S’intéresser à sa commune, c’est aussi s’intéresser à son avenir.
Mon investissement politique s’est profilé il y a environ 3 ou 4 ans même s’il y a plus de 20 ans j’ai été désignée comme jeune conseillère communale.
Actuellement, je suis administratrice au sein de la Ruche Chapelloise ainsi qu’au Centre Culturel d’Herlaimont. Cette expérience enrichissante m’a permise de comprendre le fonctionnement de certaines structures et d’être en contact avec les citoyens.
Aujourd’hui, je souhaiterais m’investir davantage pour le citoyen chapellois (toutes localités confondues) et poser ma pierre à l’édifice.

Quelles sont selon toi tes 3 plus grandes qualités dans ton engagement politique ?

Une de mes qualités est d’être à l’écoute des gens. Pouvoir écouter le citoyen dans ses difficultés et ses demandes est essentiel. Ma profession me permet déjà d’améliorer cette qualité que je souhaiterais mettre au service du citoyen.
Faire preuve d’altruisme est une autre de mes qualités qui me paraît importante. Apprendre à se mettre à la place de l’autre pour comprendre son problème et son parcours me semble essentiel tant dans la vie politique que quotidienne.
Bosseuse… (rires) le travail ne me fait pas peur. Je maîtrise assez bien mon stress. J’avoue ne pas avoir le choix avec mon métier. Je ne suis pas une « surfemme » mais mener plusieurs projets en même temps ne m’effraie pas.

Quel serait ton plus grand défaut ?

Un défaut ? J’ai tendance à ne pas pratiquer la langue de bois. L’honnêteté est un élément important notamment dans un contexte politique même si tourner 7 fois sa langue dans la bouche n’est pas une mauvaise chose. Je vais tenter d’y être attentive (rires)

Quelles sont tes passions en-dehors de la politique ?

J’en ai beaucoup (rires) on dit de moi que j’ai eu plusieurs vies dans le passé.
Les loisirs créatifs (tout ce que l’on peut créer de ses doigts – scrapbooking, carterie…) sont un domaine dans lequel je me sens comme un poisson dans l’eau. La couture est aussi un domaine que j’affectionne particulièrement.
La cuisine et plus spécifiquement la pâtisserie m’enchantent. Le bien manger est un art qu’il faut entretenir pour conserver les traditions.
Les voyages restent aussi une passion . Même si en raisons d’impératifs professionnels et pécuniaires (je rénove ma maison) je ne voyage pas autant que je le souhaiterais.
La photographie est une autre passion à laquelle je vais me remettre tout comme La course à pied que j’ai découverte avec le groupe « je cours pour ma forme » de Chapelle-lez-Herlaimont.
Bref je suis une curieuse de tout (rires) et si je pouvais, je créerais bien des journées de quarante-huit heures (rires)